Dans le cadre de leur projet de classe, les élèves ont réalisé un film d’animation intitulé Toys aren’t us.

Ce film a remporté le 3e prix au concours national « Buzzons contre le sexisme » dans la catégorie moins de 15 ans!

Les élèves se sont vus remettre leur prix mercredi 22 mai après-midi à l’Espace Jean Dame à Paris dans le 2ème arrondissement.

Travail mené durant le 1er semestre avec Mesdames Lemarchand et Chiettini, professeures de français et d’arts plastiques, le résultat est saisissant. N’hésitez pas à féliciter les élèves lorsque vous les verrez !

Ci-dessous, quelques mots d’explications de la part des élèves de la classe :

« Nous participons au concours « Buzzons contre le sexisme » : l’objectif de ce concours est de faire un film qui dure entre 2 et 6 minutes pour dénoncer le sexisme.

Nous avons eu l’idée de réaliser un court-métrage d’animation, en nous inspirant de films que nous avons vus dans le cadre du dispositif « collège au cinéma » : « Billy Elliot » qui aborde le sujet des clichés sexistes et « Bienvenue à Gattaca » qui est une dystopie.

Nous avons fait un atelier de stop motion avec une professionnelle du film d’animation qui nous a expliqué comment réaliser notre film. Puis, nous avons fait un atelier au CDI avec Mme Aleyan pour mieux définir ce qu’est le sexisme. Nous avons travaillé sur le scénario avec Mme Lemarchand. Nous avons fabriqué les accessoires et les masques de notre film avec Mme Chiettini en Arts plastiques. M. Porret a fait le montage du film et nous a proposé un habillage sonore.

Notre film s’intitule « Toys aren’t us » et met en scène des élèves, en 2199, qui suivent une formation pour devenir des filles et des garçons ! L’histoire se déroule dans un centre de redressement. Le but de ce centre est de former les enfants à jouer avec les jouets de leur sexe : un poupon ou un rouge à lèvres, par exemple, pour les filles et une voiture ou une clé à molette pour les garçons. Dans le film, nous avons décidé de porter des masques pour que nos visages restent cachés, comme si on était des robots. Puis une fille et un garçon vont s’échanger leurs jouets… Un policier les voit et les envoie dans des cellules de « reconditionnement » afin qu’ils ne jouent qu’avec les jouets de leur sexe ! Nous vous laissons découvrir la suite… Nous avons fait ce film pour faire évoluer les mentalités ! « 

La classe de 5eKE