Tsui Hark par Élie Claustre

 

Pour le cinéclub, je peux vous proposer les premiers et meilleurs films d’un cinéaste chinois assez peu connu en Europe, mais qui a atteint une très grande renommée en Chine avec ses films de kung-fu spectaculaire : Tsui Hark.


Encore aujourd’hui il continue à produire des films à Hong-Kong. Il a réalisé en 2011 Détective Dee : le mystère de la flamme fantôme, inspiré du personnage des romans d’un écrivain hollandais du XIXème siècle : Van Gulik. Ses romans racontent l’histoire dans une Chine impériale du XIIème siècle du juge Ti (ou Dee). Le film de Tsui Hark inspiré des romans raconte l’histoire de la Chine alors que l’impératrice Wu-Ze Tian, la première impératrice femme de Chine, est proche de son couronnement. Mais une série de meurtres commis par de la magie la contraint de faire appel au juge Dee, enfermé depuis 8 ans pour rébellion. Libéré, celui-ci mène alors l’enquête avec la protégée de l’impératrice, une femme capable d’utiliser la magie pour contrôler les cerfs, et avec un agent impérial. Ce film, comme beaucoup d’autres films de Tsui Hark, est du grand spectacle : des costumes éclatants, des effets spéciaux impressionnants… bien que dans Détective Dee, Tsui Hark ait abusé des effets spéciaux : les combats de kung-fu sont truqués ensuite et passés au ralenti, ce qui fait que l’on a du mal à les apprécier.

Les films de Tsui Hark que je vous conseille sont les deux premiers d’une longue série commencée dans les années 1990 et qui eut un grand succès aussi aux États-Unis (d’ailleurs, Quentin Tarantino s’inspira du kung-fu de Tsui Hark pour la chorégraphie des combats de sabre pour son film Kill Bill). Il s’agit de la série Il était une fois en Chine.

Cette série raconte l’histoire d’un maître de kung-fu, médecin, seigneur de guerre et justicier chinois de la fin du XIXème siècle qui a réellement existé : Wong Fei-Hung. Dans les premiers épisodes, il est incarné par Jet-Li, qui devint ensuite une star aux États-Unis et en Europe. Les combats de kung-fu sont chorégraphiés par Yuen Woo-Ping qui réalisera plus tard les scènes d’action de Matrix et de Tigre et dragon.