Séances [2016-2017]

« Le crime était presque parfait »

un film américain d’Alfred Hitchcock, 1954.

Tony Wendice, une ancienne gloire du tennis, s’est marié avec Margot pour sa richesse. Mais celle-ci le trompe depuis peu avec Mark Halliday, un jeune auteur de romans policiers.
Craignant que sa femme le quitte et le laisse sans le sou, Tony fait appel au capitaine Lesgate et le charge d’assassiner Margot en échange d’une grosse somme d’argent.

« Viva Cuba »

un film cubain d’Juan Carlos Cremata Malberti, 2006.

Cuba. Malu et Jorgito sont deux enfants qui se sont promis d’être amis pour la vie, bien que leurs familles se détestent. Quand la grand-mère de Malu décède et que sa mère décide d’aller vivre à l’étranger, Malu et Jorgito s’échappent jusqu’au bout du monde à la recherche d’un espoir pour leur amour.
Commence un périple à travers Cuba…

« Mon petit doigt m’a dit… »

un film français de Pascal Thomas, 2005.

Prudence et Bélisaire Beresford enquêtent sur de mystérieux décès qui surviennent dans une pension de retraite où était hébergée leur tante. À l’occasion de cette visite, Prudence rencontre une vieille dame, un peu folle, qui lui parle d’un enfant emmuré dans la cheminée. Il n’en faut pas plus à Prudence pour mener son enquête. Elle se retrouvera dans un petit village de Savoie où il se passe de drôles de choses…

« La femme à abattre »

un film américain de Raoul Walsh et Bretaigne Windust, 1951.

Un juge tente de protéger son témoin numéro 1, mais celui-ci est traqué par des tueurs à gages…

« Même la pluie »

un film hispano-franco-mexicain de Iciar Bollain, 2010.

Sebastian, jeune réalisateur passionné et son producteur arrivent dans le décor somptueux des montagnes boliviennes pour entamer le tournage d’un film. Les budgets de production sont serrés et Costa, le producteur, se félicite de pouvoir employer des comédiens et des figurants locaux à moindre coût. Mais bientôt le tournage est interrompu par la révolte menée par l’un des principaux figurants contre le pouvoir en place qui souhaite privatiser l’accès à l’eau courante. Costa et Sebastian se trouvent malgré eux emportés dans cette lutte pour la survie d’un peuple démuni. Ils devront choisir entre soutenir la cause de la population et la poursuite de leur propre entreprise sur laquelle ils ont tout misé. Ce combat pour la justice va bouleverser leur existence.

« Qui veut la peau de Roger Rabbit ? »

un film américain de Robert Zemeckis, 1988.

Roger Rabbit est au trente-sixième dessous. Autrefois sacré star du cinéma d’animation, le lapin blanc est fortement préoccupé pendant les tournages depuis qu’il soupçonne sa femme, la sublime Jessica Rabbit, de le tromper. Le studio qui emploie Roger décide d’engager un privé, Eddie Valliant, pour découvrir ce qui se cache derrière cette histoire bien plus complexe qu’il n’y parait !

« La Nuit du chasseur »

un film américain de Charles Laughton, 1955.

Un prêcheur inquiétant poursuit dans l’Amérique rurale deux enfants dont le père vient d’être condamné pour vol et meurtre. Avant son incarcération, le père leur avait confié dix mille dollars, dont ils ne doivent révéler l’existence à personne. Pourchassés sans pitié par ce pasteur psychopathe et abandonnés à eux-mêmes, les enfants se lancent sur les routes.

« Le garçon et la bête »

un film japonais de Mamoru Hosoda, 2015.

Shibuya, le monde des humains, et Jutengai, le monde des Bêtes… C’est l’histoire d’un garçon solitaire et d’une Bête seule, qui vivent chacun dans deux mondes séparés. Un jour, le garçon se perd dans le monde des Bêtes où il devient le disciple de la Bête Kumatetsu qui lui donne le nom de Kyuta. Cette rencontre fortuite est le début d’une aventure qui dépasse l’imaginaire…

Les commentaires sont fermés.