Séances [2012-2013]

 

 

 

« L’été de Kikujiro », un film japonais de Takeshi Kitano, 1999.

Masao s’ennuie. Il habite Tokyo avec sa grand-mère qui travaille toute la journée. Grâce à une amie de cette dernière, Masao rencontre Kijujiro, un yakusa vieillissant, voleur, filou, bougon et roi des jurons… Et c’est avec lui que Masao part à la recherche de sa mère, qu’il ne connaît pas et qui vit au bord de la mer.

Road movie aussi drôle qu’émouvant, ce film ne pourra que vous enchanter !

 

 

« To be or not to be », un film américain de Ernst Lubitsch, 1942.

Varsovie 1939. Entre deux représentations d’Hamlet, la célèbre pièce de Shakespeare, une troupe répète une pièce anti-nazie. Mais la guerre éclate et la Pologne est envahie par l’Allemagne d’Hitler. Pour aider la résistance à neutraliser un espion, les acteurs se font passer pour la Gestapo. Les vrais nazis entrent alors en scène…

Attention, chef d’œuvre !
Le très grand réalisateur américain d’origine allemande Ernst Lubitsch réussit ici à mêler de manière magistrale la comédie la plus hilarante et la dénonciation politique de l’Allemagne nazie. Le film est tourné en 1942, année de l’entrée des États-Unis dans la 2ème Guerre mondiale.

 

« Frozen river », un film américain de Courtney Hunt, 2009.

Ray vit au Nord des Etats-Unis, dans une petite commune, tout près de la frontière avec le  Canada, tout près aussi d’une réserve indienne de la tribu Mohawk. Elle partage un mobil-home avec ses deux enfants, et survit difficilement après le départ de son mari, qui joue les modestes économies de la famille dans des casinos. En grande difficulté, elle rencontre Lila, une jeune femme d’origine Mohawk qui lui propose de faire passer la frontière à des migrants clandestins, en traversant la réserve indienne. C’est pour elle l’occasion de gagner de l’argent. Mais cette activité l’expose aussi à de nouveaux dangers.

Filmé comme un thriller et un film policier social, Frozen river se distingue par son atmosphère, son suspense et son réalisme.

 

« OSS117 : Le Caire Nid d’Espions », un film français de Michel Hazanavicius, 2006.

Égypte, 1955, le Caire est un véritable nid d’espions.
Tout le monde se méfie de tout le monde, tout le monde complote contre tout le monde : Anglais, Français, Soviétiques, la famille du Roi déchu Farouk qui veut retrouver son trône, les Aigles de Kheops, secte religieuse qui veut prendre le pouvoir. Le Président de la République Française, Monsieur René Coty, envoie son arme maîtresse mettre de l’ordre dans cette pétaudière au bord du chaos : Hubert Bonisseur de la Bath, dit OSS 117.

 

« L’inconnu de Nord-Express », un film américain d’Alfred Hitchcock, 1951.


Un champion de tennis, Guy Haines, déteste sa femme et souhaite refaire sa vie avec une autre. Il rencontre dans un train Bruno Anthony, un homme qui hait son père au plus haut point et souhaite s’en débarrasser. Bruno Anthony propose à Guy Haines que chacun d’eux réalise le meurtre dont l’autre rêve : ainsi, pas de mobiles, pas de preuves…

Bien sûr, Guy Haines refuse cette proposition malsaine, pensant avoir affaire à un fou. Il finit par oublier ce marché absurde. Quelque temps plus tard, sa femme est assassinée… Il réalise que Bruno Anthony est passé à l’acte et le poursuivra jusqu’à ce qu’il ait réalisé sa part du « contrat ».
L’Inconnu du Nord Express est un film brillamment réalisé par Alfred Hitchcock en 1951 et scénarisé par Raymond Chandler, le maître du roman noir américain. Avec son suspense, le film évoque une machine implacable broyant tout sur son passage, à commencer par le personnage principal, Guy Haines, pour qui aucune issue ne semble possible…

 

 

« West Side Story », un film musical américain de Jerome Robbins et Robert Wise, 1961.

Dans le West Side, bas quartier de New York, deux bandes de jeunes s’affrontent, les « Sharks » de Bernardo et les « Jets » de Riff. Un ex des Jets, Tony, s’éprend de Maria, la soeur de Bernardo.

Les commentaires sont fermés.